DietrichcigaretteIl y eut Sartre, photographié par les fameux studios Harcourt, dont on effaça la cigarette pour le soi-disant respect de la loi Evin sur l'affiche d'une exposition qui lui était consacré à la BNF en 2005... Il y eut Lucky Luke, qui perdit la sienne au profit d'une brindille (sans OGM et Bio of course)... Et puis moi... Non, pas une photo de moi avec puis sans... Non, moi dans le rôle du censeur... Je n'en suis pas revenue moi-même... Depuis ce matin, je m'ausculte, vais régulièrement devant le miroir voir si c'est toujours moi... Oui, rien n'a changé en apparence... Alors, pourquoi ? Ou plutôt comment en suis-je arrivée là ? A moi-même penser que le fait de faire figurer en couverture d'un ouvrage un personnage en train de fumer pouvait poser problème ? Pouvait inciter le lecteur à franchir le pas... Le lent et massif processus de propagande assimilé, digéré, "fumer c'est mal", coule dans mes veines... Or le personnage est un perso de BD, chef de gang, braqueur de banque, lui enlever sa clope, c'est comme lui couper un couille : ça le dénature... Certes, l'ouvrage s'adresse en partie au lectorat des djeuns... Mais est-ce que voir fumer fait fumer ? Non, bien sûr que non, au plus on dit non au plus il en demande le djeun, c'est normal, bon, donc ça sert à rien d'interdire, de cacher, de dire c'est pas bien, ça fait mourir, un djeun la mort il la sent pas encore, c'est loin, c'est pas pour lui... Hygiénisme, hypocrisie... On tape sur le fumeur plutôt que sur l'industrie du tabac, ben oui, c'est tellement plus facile... On le fait culpabiliser de faire payer si cher son cancer à la société... C'est vrai, le cancer, c'est forcément la cigarette... La pollution automobile et industrielle, les produits chimiques dans les produits ménagers et les cosmétiques, les conservateurs dans la nourriture, les pesticides sur les légumes et dans la flotte, le téléphone cellulaire contre nos cerveaux disponibles, tout ça, c'est pas prouvé que ça tue... ça fait crever trop doucement... alors que la clope, ça se voit... ça pue... ça fait chier mémé au restau... Pour en revenir à Panurge, après ce premier mouvement en faveur de la protection de la jeunesse, et devant l'estomaquage de l'illustrateur qui ne s'est jamais fait censurer (bon, il est jeune, mais quand même, ça me fait mal au cul d'être dans la peau de la vieille réac !), et le tombage des nues d'une collègue qui fumait des joints au lycée avec sa prof de philo (non, je le jure, c'est pas un cliché, elle a vécu cette époque bénie qui disparaîtra sous peu des programmes d'Histoire), je repris mes esprits et décidait d'envoyer l'illustration en maquette... Oui, je vais la défendre cette couverture ! Putain, merde, fait chier...  je suis trop vénère, je vais m'en griller une...

(et puis franchement, vous imaginez Marlène avec une Chupachups ?)



la cigarette
envoyé par element778